Catherine FOURNIER - DANS LES HAUTS DE FRANCE

lien avec la vidéo de mon intervention

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les Conseillers régionaux, Chers Collègues,

Tout d’abord, un mot pour nous féliciter du développement de la gare de Tourcoing, dont le rayonnement va bénéficier aux habitants de la métropole Lilloise, plus particulièrement à ceux du versant nord-est, encore trop enclavés. Il permettra de pérenniser les liaisons avec la Belgique, le voisin économique à préserver.

Cela reste toutefois en termes de développement ferroviaire une lueur bien faible dans l’horizon toujours sombre de ce qui est pratiqué sur d’autres territoires.

Je prendrais ici l’exemple de notre Côte d’Opale et …de la Gare de Calais Frethun, pour laquelle je connais votre engagement Monsieur le Président ainsi que celui de la majorité régionale.

On a créé de toute pièce une belle gare TGV à vocation internationale lors de la réalisation du lien fixe transmanche, on finance un agrandissement du parking parce que cette gare affiche une excellente fréquentation et PATATRA : Prétexte COVID:

  • depuis le confinement, onprépare en catimini la disparition des arrêts à FRETHUN des Eurostar et Thalis.
  • On nous supprime des trajets directs pour PARIS, aux horaires les plus fréquentés (19H23), avec changement de gare à Lille et comme conséquence : plus de réservation possible sur un trajet complet, et un temps de parcours augmenté de 30 mn (qui est passé de 1H40 à 2h 10) !

Pour avoir des clients encore faudrait-il les attirer ET LES RESPECTER !

Les attentes sont simples et partagées par les acteurs politiques et économiques du territoire :

-        ne pas accepter la baisse du nombre de trains direct entre Paris et la Côte d’Opale

-        Rétablir les liaisons avec le Royaume Uni

Cette absence de lisibilité et de vision stratégique est un handicap grave pour notre développement. Ce sont des opportunités ratées par manque de visibilité.

Avec tous les élus du territoire, Madame Bouchart Présidente de l’agglomération Terres et Mers en tête, nous ne laisserons pas faire !

La gare de Calais-Fréthun, ce n’est pas juste celle de Calais ou de Fréthun, c’est une gare internationale, la gare du littoral de la Côte d’Opale, la gare des territoires, de ses acteurs et de ses forces vives.

Alors pour notre Littoral et le Calaisis, à défaut d’un développement pourtant indispensable, préservons déjà l’existant.

Sauvons ce qui fonctionne car les citoyens nous rendent responsables de cette gestion calamiteuse. Et n’oublions jamais que l’abandon des territoires et les visions court-termistes font toujours le lit des désespérances et des extrémismes.

Je vous remercie.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X